Comment demander une augmentation?
Les Découvreurs
12 juin 2024
Aucun commentaire

Comment demander une augmentation?


Avant de commencer, j’ai un cadeau pour vous ! Un test de personnalité hyper rapide pour mieux comprendre vos réactions face aux autres et les défis de la vie.


Cela fait plusieurs années que vous travaillez au sein de votre société, pour le même salaire. Vous vous donnez à fond, et à côté de cela le coût de la vie augmente. Il est l’heure de demander une augmentation.

Comment faire? En plus c’est gênant de demander, voire vous en avez peur. Se valoriser et demander de la reconnaissance, a fortiori financière, est un exercice compliqué pour tout le monde.

Après avoir écrit un article sur comment négocier, j’ai voulu m’intéresser spécifiquement à la demande d’augmentation salariale. Elle ne s’improvise pas et il y a une méthode à suivre pour préparer le terrain. Elle vous intéresse ? C’est juste en dessous et elle se constitue des 7 principes suivants:

– Le premier salaire est déterminant

– Connaître les rémunérations dans son entreprise et son secteur d’activité

– Mesurer son impact et le mettre en valeur

– Conserver un historique des éloges et de ses progrès

– Evoquer les offres des sociétés qui veulent vous recruter

– Considérer le contexte de votre société

– Ne jamais négliger la dimension politique au sein d’une entreprise

Le premier salaire est déterminant

Lorsque l’on rejoint une société, surtout si on le veut vraiment, l’important c’est d’y rentrer. On se dit que faire une concession sur le salaire vaut bien le coup. Cela pourra être négocié par la suite, quand vous aurez fait vos preuves.

Procéder de la sorte est une grave erreur. Vous vous mettez un boulet au pied pour vos prochaines négociations salariales. Pourquoi ? Votre salaire d’entrée constituera la base de départ de toutes vos discussions futures.

Par exemple, vous gagnez 2000€ par mois, demander une augmentation de +5% revient à demander 2100€ par mois. Si vous gagnez 3000€ par mois, demander +5% revient à obtenir 3150€. Non seulement vous gagnez déjà 1000€ de plus dans le deuxième cas. Mais votre augmentation est supérieure puisque vous gagnez 50€ en plus que dans le premier cas (+150€ au lieu de +100€).

Plus vous partez bas, plus votre progression de salaire sera lente et moins vous oserez demander car “chaque euros comptera”. Bien négocier son salaire d’entrée dans une société, c’est aussi défendre votre valeur en arrivant. Ne jamais vous brader. Vous en paierez les conséquences sur votre salaire et dans le futur.

Connaître les rémunérations dans son entreprise et son secteur d’activité

Le niveau de rémunération est dépendant de votre secteur d’activité, du poste et de l’ancienneté.

Si vous visez une rémunération la plus élevée possible, il y a des secteurs plus porteurs que d’autres. Vous avez plus de chance de répondre à ce critère si vous travaillez en banque d’affaires que dans le social.

S’agissant du poste, vous constaterez qu’il y a de grosses disparités au sein d’une même entreprise, en fonction de l’équipe à laquelle vous allez appartenir.

Enfin, votre ancienneté joue logiquement sur le niveau de responsabilités de votre poste et influence positivement le niveau de rémunération.

Renseignez-vous car en optimisant chacun de ces trois critères, vous obtiendrez la meilleure rémunération possible. Savoir où en sont les autres, même un ordre d’idée est intéressant pour vous situer. Savoir si vous êtes le dindon de la farce ou si vous êtes déjà bien loti. Cela déterminera votre marge de manoeuvre pour négocier une augmentation.

Mesurer son impact et le mettre en valeur

Lorsque l’on demande quelque chose, être en position légitime pour le faire est important. Surtout en entreprise. Autrement dit : pour attendre une récompense il faut d’abord des résultats. Demander une augmentation alors que vous avez de mauvais résultats semble un peu illusoire.

Pour cela il est incontournable de pouvoir mesurer votre impact, avec des objectifs clairs. C’est votre responsabilité de faire préciser à votre manager ce qu’il attend de vous : que ce soit chiffré, avec des délais. Plus vos objectifs à atteindre seront clairs et précis, plus il sera facile de constater un avant et un après votre travail.

Une fois que vous disposez “des preuves de votre légitimité” à demander une augmentation, il s’agit de mettre votre impact en valeur. N’ayez pas de complexe à parler en bien de votre travail, puisque vous êtes factuel. Lorsque vous souhaitez demander une augmentation c’est le bon moment pour évoquer tout cela.

N’en faites pas trop non plus, cela pourrait passer pour de la vantardise ou un manque d’humilité. Si vous avez accompli beaucoup de choses, essayez d’évoquer seulement les points les plus déterminants pour votre équipe ou votre société.

Enfin, c’est plus difficile à mesurer, mais si vous contribuez à la bonne ambiance des équipes, que les gens vous apprécient, c’est toujours un plus à mettre en avant.

Conserver un historique des éloges et de ses progrès

Toujours dans cette optique d’avoir les bons arguments au bon moment, notez vous les fois où votre travail a été reconnu, notamment par votre responsable. C’est les principes de la preuve sociale et de cohérence, 2 des 6 principes de la persuasion évoqués par Robert Cialdini dans son livre Influence et Manipulation. Malgré son titre un peu tapageur, je vous recommande vivement cette lecture qui vous apprendra des choses incroyables sur la nature humaine.

Puisque votre travail a déjà été reconnu, il est plus difficile pour votre manager de ne pas reconnaitre à son tour la qualité de votre travail. Encore plus dur pour lui s’il a déjà reconnu la qualité de votre travail dans le passé. S’il reconnait la valeur de ce que vous faites, il sera plus difficile pour lui de vous refuser une augmentation. CQFD.

Dans la même logique, tout en adoptant une démarche d’humilité, c’est d’en faire de même avec vos progrès. Cela montre que vous avez conscience que vous ne faites pas tout parfaitement, mais que vous avez fait des efforts. Que vous avez pris en compte les remarques de votre manager ou d’autres, et que vous savez vous remettre en question.

Mettez vous à la place de votre patron: vous préférez augmenter quelqu’un qui a des résultats et d’humble, ou un vantard inefficace?

Evoquer les offres des sociétés qui veulent vous recruter

Si obtenir une augmentation conditionne votre avenir dans votre société, je vous recommande de passer des entretiens d’embauche ailleurs. Cela peut vous ouvrir des perspectives et vous détacher émotionnellement de votre demande d’augmentation. Vous avez des portes de sortie et n’avez pas peur d’aller à la négociation.

Mieux, cela vous aidera à créer un sentiment d’urgence en mettant la pression sur votre responsable si vous lui parlez des autres offres. Cela vous valorise aussi à ses yeux. D’autres personnes vous veulent, votre patron perd donc peut-être un super élément.

C’est évidemment une posture qui est quitte ou double et votre patron peut toujours refuser de vous augmenter. La situation pourrait se compliquer pour vous si vous restiez. C’est donc risqué mais cela peut rapporter gros. C’est vous et votre stratégie.

Considérer le contexte de votre société

Lorsque vous demandez à quelqu’un de faire un effort, vous allez lui demander en accord avec ses possibilités. Il en va de même pour votre employeur.

Demander une augmentation de salaire en période faste, où les commandes des clients pleuvent, est plus simple. A l’inverse, si votre entreprise traverse un plan de licenciement ou une autre crise, cela risque d’être plus compliqué. Soyez donc attentif au contexte de votre société.

Profitez des moments opportuns et ne grillez pas votre cartouche n’importe quand. Ce qui est encourageant aussi, c’est que si la situation est mauvaise elle va forcément s’améliorer.

Si cela fait des années que votre société a des difficultés, il y a de fortes chances que cela fasse des années que vous n’avez pas été augmenté. C’est peut-être un signe qu’il faut changer de job.

Ne jamais négliger la dimension politique au sein d’une entreprise

Finissons par le sujet tabou: la dimension politique des évolutions en entreprise, dont les augmentations salariales font partie.

Ne vous mettez personne à dos, n’entretenez pas de tension avec qui que ce soit. Cela pourrait vous revenir dans la figure. Il ne s’agit pas d’être hypocrite ou de ne pas assumer ses opinions. Il s’agit d’être diplomate : défendre ses intérêts sans pour autant dévaloriser ceux des autres.

Nous savons qu’un dirigeant manage, mais saviez-vous que vous managez aussi votre manager? Soyez sympa, compréhensif, essayez de l’arranger quand c’est possible. C’est une personne comme vous et elle vous le rendra bien. Cela peut même la rendre redevable à certains égards.

Si certains travailleront ce point (jusqu’à en faire leur marque de fabrique), je vous recommande seulement d’avoir conscience de son importance et de ne pas faire d’erreur critique sur ce point.

Cet article vous a plu ? Allez encore plus loin en téléchargeant mon livre offert “Devenir son propre héros et mériter sa vie rêvée”. Ce livre vous révèle :

– Comment vivre une relation apaisée avec les autres

– Comment être en meilleure santé rapidement

– Comment trouver du temps pour vous

– Comment mieux gérer son argent

CLIQUEZ ICI POUR RECEVOIR VOTRE LIVRE OFFERT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ask ChatGPT
Set ChatGPT API key
Find your Secret API key in your ChatGPT User settings and paste it here to connect ChatGPT with your Tutor LMS website.

30 pages pour
révéler ce qu'il y a d'incroyable en vous !